les forces françaises en côte d'ivoire

 - LES FORCES FRANÇAISES EN CÔTE D'IVOIRE -


PRESENTATION

Les forces françaises en Côte d’Ivoire ont été créées le 1er janvier 2015. L’établissement d’une force française prépositionnée sur le sol ivoirien s’inscrit dans la continuité de l’accord de partenariat de défense de 2012 qui scelle une proximité ancienne entre la France et la Côte-d’Ivoire. Elles constituent l’une des deux bases opérationnelles avancées en Afrique.

Faisant suite à l’opération Licorne, dont la mission a été achevée le 26 janvier 2015, les forces françaises en Côte d’Ivoire ont un statut de force de présence, c'est-à-dire qu’elles sont implantées en Côte d’Ivoire pour assurer un relai opérationnel sur une zone d’intérêt stratégique. Elles répondent ainsi aux orientations du livre blanc sur la défense et la sécurité nationale de 2013, qui définit cette région comme une des priorités stratégiques de la France.

MISSIONS :

Par leur positionnement géographique, la qualité de leurs infrastructures portuaires et aéroportuaires et les capacités de leurs emprises les FFCI constituent une plateforme stratégique, opérationnelle et logistique majeure sur la façade Ouest-africaine aussi appelée base opérationnelle avancée (BOA).

En tant que BOA, les FFCI :

  • sont en mesure de soutenir les opérations dans la zone en facilitant notamment les mouvements des forces (acheminements, désengagements, relèves humaines et matérielles) et/ou en contribuant au soutien pétrolier ;
  • forment un réservoir de forces rapidement projetables en cas de crise dans la sous-région ;
  • assurent une présence militaire en mesure d’assurer la protection des ressortissants.

L’autre volet de la mission des FFCI consiste à :

  • mettre en œuvre la coopération militaire bilatérale avec la République de Côte d’Ivoire, et animer la coopération régionale avec les forces partenaires de la sous-région ;
  • accompagner les Etats africains de leur ZRP dans l’appropriation de leur sécurité nationale collective. Pour cela, les FFCI délivrent des formations et contribuant à la préparation opérationnelle des contingents africains avant leur engagement au sein de missions multinationales ou d’opérations de maintien de la paix ;
  • appuyer, le cas échéant, les partenaires de la région, notamment l’ONUCI conformément aux dispositions des résolutions du Conseil de sécurité ;
  • réaliser des actions civilo-militaires au profit de la population régionale.

DISPOSITIF :

Le commandement des forces françaises en Côte d’Ivoire (COMFOR) et de la base de défense (COMBdD) des FFCI est exercé par un officier général qui relève directement du chef d’état-major des armées.

Avec 900 militaires déployés, les Forces Françaises en Côte d’Ivoire (FFCI) s’articulent autour de quatre emprises principales, essentiellement centrées sur Abidjan :

  • le camp de Port-Bouët ;
  • l’emprise de La Bourgerie sur l’aéroport d’Abidjan ;
  • le détachement d’intervention lagunaire (DIL) à Port-Bouët ;
  • le camp bâti LCL Saboret ;
  • le complexe de tir de Lomo Nord.

Les FFCI sont composées :

  • d’un état-major interarmées ;
  • d‘unités de combat, renforcées d’une section génie, d’un Groupement Autonome d’Aide à l’Engagement Débarqué (GAAED) ainsi que d’un groupe cynophile ;
  • du groupement de soutien de la base de défense (GSBdD) des FFCI et des formations relevant du soutien spécialisé (SEA, SID, COMSICIA, SILCENT, SIMu, SSA) ;
  • d’une prévôté, armée par la Gendarmerie Nationale.

Les FFCI peuvent à tout moment être renforcées par des moyens d’autres forces prépositionnées et inversement, tout en restant en mesure d’assurer la continuité de ses missions dans sa zone de responsabilité.

Sources : État-major des armées 
Droits : Ministère de la Défense

 

Retour