Nouvel An 2020 en compagnie des 180 marins de la frégate Courbet pour la ministre des Armées

Accompagnée de Françoise Dumas, présidente de la commission de la défense nationale et des forces armées de l’Assemblée nationale, d’Isabelle Saurat, secrétaire générale pour l’administration du ministère des Armées et de l’amiral Christophe Prazuck, chef d’état-major de la Marine, Florence Parly a rejoint la frégate le 31 décembre 2019 en fin de journée, avant de fêter le Nouvel An avec les 180 membres de son équipage, en mission dans l’océan Indien depuis mi-novembre 2019.

Lors de sa dernière allocution de l’année 2019, Florence Parly a rendu hommage aux 4 000 marins déployés en permanence sous et sur les mers afin de protéger nos intérêts, ainsi qu’à l'ensemble des 30 000 militaires français déployés dans le monde (dont plus de 6 000 en OPEX) : « Je sais que même en cet instant, la vigilance et l’attention ne vous quittent jamais. Car en mer, il n’y a ni répit des corps, ni repos des esprits. Il était très important pour moi d’être parmi vous ce soir. Et cela, pour plusieurs raisons. D’abord pour vous dire merci. Merci à vous tous, car la mission que vous conduisez est essentielle. »

Cette immersion a permis à la ministre d’échanger avec les femmes et les hommes qui contribuent, jour et nuit, à la protection des intérêts de la France et de l’Europe. Ces derniers assurent également la sécurité maritime dans une région stratégique où circule 30% du pétrole acheminé par voie maritime, vers notre continent et luttent contre les trafics qui alimentent les caisses des réseaux terroristes.

Le 13 décembre 2019, l’équipage du Courbet s’est ainsi distingué pour l’action remarquable qui a conduit à la saisie de 3,5 tonnes de cannabis dans le nord de la mer d’Arabie. La France assure depuis des dizaines d’années une présence maritime continue dans la zone afin de contribuer à la sécurité maritime aux côtés de ses alliés.

Le Courbet - 180 marins à son bord - participera à la mission européenne de sécurité maritime qui sera lancée en début d'année 2020, comme annoncé par la ministre lors de son adresse : « La France, puissance maritime, puissance d’équilibre aussi. Nos marins seront les pionniers de la mission de surveillance maritime européenne dans le détroit d’Ormuz qui sera opérationnelle au début de l’année 2020 ».

Ce bâtiment sera ainsi le premier navire français à participer à cette mission. Initiative française, elle prend corps, avec l’engagement annoncé de pays européens comme les Pays-Bas ou le Danemark. Enjeu : protéger les intérêts européens, sans pour autant encourager une escalade, dans cette région où les tensions montent, avec le désengagement croissant de l’Iran de l’accord de Vienne, et les récentes attaques contre des personnels américains de la coalition contre Daech en Irak.

Sources : Ministère des Armées - Defense.gouv.fr