FFCI : 2e ÉDITION TOURACO

Venus spécialement de France pour l’exercice, la 4e compagnie du 3e RPIMa et deux avions Casa de la base aérienne 105 d’Evreux ont respectivement été intégrés au 43e BIMa et au DA 168 de Port-Bouët. Avec les parachutistes ivoiriens, ce sont plus de 250 militaires qui ont pris part à l’exercice TOURACO qui a, par ailleurs, permis de qualifier les pilotes de l’armée de l’Air.

À partir du vendredi 8 mars, après quelques jours d’instructions, les deux avions Casa ont embarqué du personnel pour des scenarii incluant des vols tactiques à basse altitude, des largages de parachutistes et des posés d’assaut.

Point d’orgue de la semaine, une manœuvre à tir réel comprenant un largage de parachutistes s’est déroulée le 12 mars sur le terrain militaire de Lomo Nord. Les participants ont pu s’entraîner au tir à l’arme légère, au tir de précision, au missile anti-char, au mortier, au tir d’élite et au canon de 20 (simulé) à partir d’hélicoptères Fennec.

Au terme de cet exercice interarmées, les pilotes ont tous été qualifiés aux opérations aéroportées et les  parachutistes déployés ont pu s’entrainer dans des conditions exceptionnelles.

Créées le 1er janvier 2015, les forces françaises en Côte d’Ivoire s’inscrivent dans la continuité de l’accord de partenariat de défense de 2012 qui scelle une proximité ancienne entre la France et la Côte d’Ivoire. Les 900 militaires engagés forment la réserve opérationnelle pour l’Afrique centrale et de l’Ouest et sont chargés d’appuyer et de soutenir les opérations dans la zone, mais aussi de mettre en œuvre un partenariat militaire opérationnel avec la République de Côte d’Ivoire et en coopération avec les forces partenaires de la région.

 

Sources : État-major des armées 
Droits : Ministère de la Défense