Point de situation du 6 au 12 juillet

ONU – FORCE INTERIMAIRE DES NATIONS UNIES AU LIBAN (FINUL)

FIN DU MANDAT 30

Au Liban, le 1er REC achève son mandat au sein de la Force Commander Reserve de la FINUL et est relevé par le 21e RIMa. Ce dernier poursuivra une mission débutée il y a 40 ans et qui consiste :

  • à se tenir prêts à intervenir en tous points de la zone contrôlée par la FINUL ;
  • à participer à des patrouilles aux côtés des forces armées libanaises ;
  • à accompagner la montée en puissance des forces armées libanaises.

Dans ce cadre, 72 entrainements conjoints ont été conduits au cours de l’année écoulée, dont 37 au cours du mandat qui s’achève.

Les patrouilles à pied, toutes menées aux côtés des forces armées libanaises, ont quant à elles été multipliées par trois en un an et allongées afin de couvrir l’intégralité des 120km de la Blue line (ligne de démarcation entre le Liban et Israël).

Au cours du mandat qui s’achève, des actions au profit de la population locale ont également été conduites, avec en particulier une vingtaine de projets réalisés dans le domaine du développement urbain.

FAG – LUTTE CONTRE L’ORPAILLAGE ILLEGAL

HARPIE - BILAN DU 1er SEMESTRE 2018

  • Une diminution sensible du nombre de sites d’orpaillage illégal

Le bilan de ce premier semestre 2018 est très satisfaisant puisque le nombre de sites actifs a sensiblement diminué par rapport à celui de la fin d’année dernière. Au 28 juin 2018, il est de 212 alors qu’il était de 480 à la fin de l’année dernière. En y incluant les sites dits « actifs partiels », c’est-à-dire ceux qui ont été détruits au moins une fois, mais n’ont pas été recontrôlés depuis, le nombre de sites d’orpaillage illégal est passé de 623 fin 2017 à 346 aujourd’hui.

Concrètement, ces résultats se sont accompagnés de la destruction de 77 puits et de 560 pompes ou motopompes.

La mission Harpie a également sensiblement entamé les moyens matériels et logistiques des orpailleurs illégaux puisque 12,5 millions d’euros d’avoirs criminels ont été saisis au cours de ce 1er semestre 2018.

Ces résultats très encourageants sont le fruit des efforts fournis par les forces engagées sur le terrain, mais également la conséquence de l’adaptation récente de la mission et de ses modes d’action suite aux réflexions lancées par le président de la République en octobre 2017.

  • Une présence accrue des administrations dotées de pouvoirs judiciaires de saisies ou de destruction

Durant ce 1er semestre, l’effort accru et permanent des administrations dotées de pouvoirs judiciaires de saisies ou de destruction reste la principale évolution récente de la mission Harpie : plus de 80% des patrouilles réalisées ont été des patrouilles conjointes.

  • L’arrivée d’un renfort exceptionnel d’une compagnie d’infanterie

Depuis la fin du mois d’avril, les Armées ont envoyé le renfort exceptionnel d’une compagnie d’infanterie permettant de conduire davantage de missions dans la durée et de multiplier les patrouilles. S’il n’a pas vocation à se pérenniser, ce renfort sera néanmoins poursuivi jusqu’à la fin de l’année 2018.

  • Une adaptation des modes d’action

Les forces armées en Guyane adaptent également leurs modes d’action. Elles s’attachent notamment à occuper le terrain le plus longtemps possible, à rester dans les zones frappées, et à revenir sur les sites déjà visités afin de dissuader et décourager les orpailleurs de se réinstaller.

  • Une coopération renforcée avec les Etats voisins.

Les forces armées en Guyane ont consolidé leurs liens avec les Etats du Brésil et du Suriname. Au cours de ce 1er semestre, huit opérations ont été conduites avec le Suriname le long du fleuve Maroni, quatre avec le Brésil le long du fleuve Oyapock.

IRAK-SYRIE - CHAMMAL

SITUATION MILITAIRE DU THEATRE

  • Offensive contre les dernières poches de Daech en Syrie

En Syrie, l’offensive contre les deux dernières emprises territoriales de Daech se poursuit. La résistance de Daech demeure faible avec néanmoins un grand nombre d’engins explosifs improvisés laissés sur le terrain.

Menées par les forces démocratiques syriennes, coordonnées avec les forces de sécurité irakiennes et appuyées par la coalition, ces opérations ont permis de reprendre plus de 900 km2 de territoire à Daech depuis leur lancement le 1er mai.

  • Poursuite des actions de sécurisation en Irak

En Irak, les forces de sécurité irakiennes poursuivent leurs opérations de sécurisation. Les zones d’effort demeurent la région de Ninive et le désert de l’Anbar.

ACTIVITE DE LA FORCE

  • Formation au profit des forces de sécurité irakiennes

Un détachement d’instruction opérationnel (DIO) « artillerie » a été lancé cette semaine. Ce DIO artillerie sera chargé de participer à la montée en puissance des artilleurs irakiens. Dispensée par une dizaine d’instructeurs français, la formation s’adressera aux moniteurs irakiens de l’école d’artillerie irakienne.

La cérémonie de bienvenue de ce DIO a eu lieu le 8 juillet en présence du général Hatem, commandant l’artillerie irakienne.

La Task Force Narvik poursuit ses stages au profit de près de 200 stagiaires de l’Iraki Counter Terrorisme Service (ICTS). Ces formations couvrent l’apprentissage à la lutte contre les engins explosifs, au maniement et à l’entretien d’armements lourds, au déplacement tactique en convoi, au secourisme au combat et au tir de précision.

  • La Task Force Wagram en appui de l’offensive contre les dernières poches de Daech présentes dans la vallée de l’Euphrate

Les artilleurs de la Task Force Wagram demeurent engagés en appui de l’offensive contre les dernières poches de Daech dans la vallée de l’Euphrate.

Depuis le lancement de l’offensive le 1er mai, la Task Force Wagram a réalisé 189 missions de tirs, dont 6 sur la semaine écoulée (bilan du 04 au 10 juillet inclus).

Depuis le début de son engagement, la Task Force Wagram a réalisé 1848 missions de tirs.

  • Les bases aériennes en Jordanie et aux EAU en appui des opérations

Sur la semaine écoulée, les aéronefs de l’opération Chammal ont réalisé 19 sorties aériennes en appui des forces locales engagées au sol (bilan du 04 au 10 juillet inclus). Trois frappes planifiées ont été réalisées cette semaine. Menées dans la nuit du 7 au 8 juillet 2018, elles ont permis de détruire des bâtiments logistiques de Daech situés dans le secteur d’Abu Kamal, dans la vallée de l’Euphrate en Syrie.

Bilan total de l’action du pilier appui aérien depuis le 19/09/14 :

8214 sorties / 1453 frappes / 2244 objectifs neutralisés.

SAHEL - BARKHANE

APPRÉCIATION DE SITUATION

  • Situation sécuritaire

La situation sécuritaire a été calme cette semaine. Aucun évènement marquant n’est à relever dans la zone d’opération de Barkhane.

ACTIVITÉ DE LA FORCE

  • Soutien logistique et aérien à une opération de la Force conjointe sur le fuseau Est

Barkhane est actuellement engagée en soutien d’une opération de la Force conjointe sur le fuseau Est à la frontière entre le Niger et le Tchad. Elle y assure un appui essentiellement renseignement et logistique.

  • Opérations autour de la frontière malo-nigérienne

La force Barkhane poursuit également son effort aux côtés des forces armées maliennes dans le secteur frontalier entre le Mali et le Niger.

En parallèle et depuis maintenant plus de trois semaines, elle mène, aux côtés des forces armées nigériennes, une opération d’envergure dans le nord de Ouallam, au Niger.

  • Découverte d’une importante cache terroriste au Niger

Au cours de ces opérations conjointes au Niger, une importante cache d’arme a été mise à jour le 6 juillet dernier. La cache contenait des matériels, de l’armement et des composants utilisés dans la composition des engins explosifs improvisés. Trois gilets en tissus ont également été retrouvés ainsi que des billes de métal et écrous, probablement destinés à des attaques suicide.

  • Action au profit de la population

Ces opérations au Niger ont également été mises à profit pour mener une aide médicale à la population au profit des populations du district de Tiloa situé au nord de Ouallam. Au côté de l’infirmier du canton, le médecin et les infirmiers du détachement ont ausculté et soigné plusieurs dizaines de villageois.

  • Sorties air hebdomadaires (bilan du 04 au 10 juillet inclus)

34 sorties chasse / 30 sorties RAV ISR / 47 sorties transport.

Total : 111 sorties (101 la semaine dernière).

Sources : État-major des armées 
Droits : Ministère de la Défense