Point de situation du 20 au 26 juillet

TERRITOIRE NATIONAL : NARCOPS –SENTINELLE – TITAN

LUTTE CONTRE LES TRAFICS DE STUPEFIANTS AUX ANTILLES

  • FAA : 1,5 tonne de cocaïne interceptée au large de la Martinique

Le 20 juillet, la frégate de surveillance Germinal, basée aux Antilles, a mené une opération de lutte contre les narcotrafics maritimes en coopération avec la vedette des douanes de Saint-Martin de la direction régionale garde-côtes Antilles-Guyane. A l’issue de la saisie en mer, la frégate Germinal a embarqué les occupants et les stupéfiants à bord afin de les ramener à Fort-de-France.

Cette opération a permis la saisie de 53 ballots de cocaïne représentant un poids total de 1506 kg. Sur instruction du Procureur de la République de la Juridiction spécialisée (JIRS), deux suspects ont été remis par l’équipage à l'Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants (OCRTIS) chargé de l’enquête judiciaire, le 20 juillet au soir en Martinique.

La complémentarité des moyens déployés a permis le succès de cette opération, la plus importante dans la zone depuis avril 2015 en termes de volume de cocaïne saisi.

MISSION SENTINELLE – DISPOSITIF ESTIVAL

Le dispositif Sentinelle estival s’adapte pour protéger les Français.

Tout au long du mois de juillet, l’échelon de renforcement planifié (ERP) de l’opération Sentinelle a été engagé pour participer à la sécurisation du festival « Les Nuits de Fourvière », en renfort des effectifs de la force Sentinelle déployés sur Lyon.

Ces soldats ont pu profiter pleinement de l’avancée technologique permise par le nouveau système de communication Auxyllium, déployé au sein de la zone de défense et de sécurité Sud. Ce système particulièrement innovant constitue un facteur de supériorité opérationnelle et technologique. Il s’appuie sur la technologie de la 4G mobile de type Smartphone pour démultiplier les échanges d’information.

Près d’un millier de militaires sont redéployés cet été dans le cadre de ce dispositif estival, aux côtés des forces de sécurité intérieures. Ce déploiement majeur a été permis grâce à un travail de concertation et de planification interministérielle initié depuis plusieurs mois et réalisé à tous les niveaux, national, zonal et local.

Leur action vient renforcer la sécurité des sites touristiques à forte fréquentation et fait porter l’effort là où la situation l’exige pour assurer la protection des Français et des nombreux touristes étrangers en visite en France.

FORCES ARMEES GUYANAISES : OPERATION TITAN

Pendant plusieurs jours, les forces armées guyanaises (FAG) ont été engagées dans l’opération Titan de manière autonome ou en appui des forces de l’ordre, pour assurer la protection et la sûreté du lancement de la 244ème fusée Ariane. Les FAG ont ainsi contribué au bon déroulement de ce lancement qui a permis la mise en orbite de quatre satellites Galileo le 25 juillet.

Depuis la fin des années 70, les FAG participent à la sûreté aérienne, terrestre et maritime du site de lancement et de ses approches, dans le cadre du plan de protection externe du centre spatial guyanais.

IRAK - SYRIE - CHAMMAL

SITUATION MILITAIRE DU THEATRE

  • Offensive contre les dernières poches de Daech en Syrie

En Syrie, l’offensive contre les deux dernières emprises territoriales de Daech se poursuit. La sécurisation de la poche de Dashisha est quasiment terminée mais la dépollution de la zone est toujours en cours.

  • Poursuite des actions de sécurisation en Irak

Les opérations de sécurisation se poursuivent. Une opération majeure dans le désert de Djézireh s’est terminée notamment le 18 juillet.

ACTIVITE DE LA FORCE

  • Formation au profit des forces de sécurité irakiennes

Depuis début juillet, la Task Force Narvik conduit une formation de lutte contre les engins explosifs improvisés (C-IED) au profit de 40 soldats de l’Iraqi Counter Terrorism Service(ICTS). Elle a pour objectif l’apprentissage de méthodes élémentaires de détection, de sécurisation et de destruction des engins explosifs improvisés à courte distance.

Cette formation contribue à la montée en puissance des unités de sécurité nationales irakiennes. Elle s’inscrit, avec l’ensemble des instructions réalisées, dans le pilier «formation» de la contribution française à l’opération Inherent Resolve.

  • La Task Force Wagram en appui de l’offensive contre les dernières poches de Daech présentes dans la vallée de l’Euphrate

Les artilleurs de la Task Force Wagram demeurent engagés en appui de l’offensive contre les dernières poches de Daech dans la vallée de l’Euphrate.

Depuis le lancement de l’offensive le 1er mai, la Task Force Wagram a réalisé 197 missions de tirs, dont 2 sur la semaine écoulée (bilan du 18 au 24 juillet inclus).

Depuis le début de son engagement, la Task Force Wagram a réalisé 1856 missions de tirs.

  • Les bases aériennes en Jordanie et aux EAU en appui des opérations

Sur la semaine écoulée, les aéronefs de l’opération Chammal ont réalisé 29 sorties aériennes en appui des forces locales engagées au sol (bilan du 18 au 24 juillet inclus). Aucune frappe n’a été réalisée.

Bilan total de l’action du pilier appui aérien depuis le 19/09/14 :

8265 sorties / 1453 frappes / 2244 objectifs neutralisés.

SAHEL - BARKHANE

APPRÉCIATION DE SITUATION

  • Situation sécuritaire

La situation sécuritaire dans la zone d’opération de Barkhane a été marquée par plusieurs attaques terroristes ayant causé des victimes civiles, notamment au travers d’attaques par engins explosifs improvisés.

Partenariat militaire opérationnel

  • Formation de cadres au profit du Tchad

Barkhane a achevé une instruction opérationnelle dédiée au « combat de l’infanterie » réalisée au profit d’un détachement de 30 lieutenants et sous-officiers tchadiens issus des centres d’instruction de La Loumia, de Moussoro et de l’Etat-Major de l’Armée de Terre de N’Djamena. La formation des formateurs des pays partenaires est centrale pour Barkhane. Ce partenariat structure les relations entretenues par la force et vise à favoriser l’appropriation par les pays du G5Sahel de la lutte contre les groupes armés terroristes.

Depuis le début de l’année 2018, 27 actions de formation ont été conduites au Tchad, permettant la formation de plus de 320 soldats. En 2017, plus de 400 militaires tchadiens avaient déjà été formés.

  • Action au profit de la population tchadienne

Un projet de grande envergure a été réalisé dans la localité de Guilmey, à 15km de N’Djamena, afin d’améliorer les conditions d’accès à l’eau de la population locale. Les autorités du village avaient sollicité la force Barkhane pour ce projet d’ampleur en septembre 2017. Les travaux ont été initiés en février 2018 et se sont terminés au mois de juillet.

Un forage d’une soixantaine de mètres a été réalisé pour l’établissement d’un puits équipé d’une pompe à eau fonctionnant à énergie solaire. Un château d’eau et des canalisations permettant d’amener l’eau au centre du village ont également été construits.

Ces ouvrages seront inaugurés sous peu en présence de personnalités locales et de représentants de la force Barkhane.

Depuis le début de l’année, Barkhane a soutenu plusieurs chantiers au Tchad, dont la réfection de salles de classe, ainsi que des actions d’accompagnement destinées à initier des projets de maraichage.

En parallèle, depuis le début de l’année 2018, plus de 11000 consultations ont été réalisées par la force Barkhane au profit de la population tchadienne. Ces consultations ont abouti à près de 500 interventions chirurgicales et plus de 1800 soins dentaires.

ACTIVITÉ DE LA FORCE

  • Poursuite des opérations dans la région de Menaka

Le 20 juillet, les Chinook du contingent britannique engagé aux côtés de Barkhane ont effectué leur première mission d’acheminement de personnels sur la ville de Menaka. Cette mission a permis de valider les procédures conjointes mises en place.

En parallèle, un détachement d’experts de la force Barkhane a conduit durant cinq jours une mission d’évaluation des besoins de la population civile à Menaka. Les contacts établis ont été fructueux et ont permis d’identifier les futurs projets de développement de court et long termes dans la région, essentiellement dans les domaines de l’éducation et de la santé. Ils prolongent l’action de Barkhane initiée il y a près de dix mois dans la région.

  • Formation de chefs de sections maliens

Le 18 juillet, Barkhane a achevé la formation en immersion de cinq chefs de section maliens initiée le 25 juin. Intégrés au sein d’une opération majeure réalisée dans la zone des trois frontières, les stagiaires, récemment sortis d’école, ont effectué deux semaines de reconnaissances, de fouilles et d’infiltrations en doublure des chefs de section de la force Barkhane.

Cette formation en immersion au profit des cadres de l’armée malienne est en passe de devenir une constante du partenariat entre les deux forces, régulièrement engagées côte à côte. Elle participe à l’opérationnalisation et l’assurance des forces armées maliennes en leur donnant les capacités à terme d’assurer leur propre sécurité.

Sorties air hebdomadaires (bilan du 18 au 24 juillet inclus)

35 sorties chasse / 21 sorties RAV ISR / 40 sorties transport.

Total : 96 sorties (92 la semaine dernière).

Sources : État-major des armées 
Droits : Ministère de la Défense