Point de situation des opérations du 21 décembre 2017

BOIS BELLEAU

Du 12 au 21 décembre, le groupe amphibie Bois Belleau 100 a participé à l’exercice Alligator Dagger au large de Djibouti. 
Permettant d’accroître significativement les opportunités d’entraînement, deux bâtiments américains, l’USS Puller et l’USS Chambers, ont participé à l’intégralité de l’exercice au côté du Tonnerre et du Chevalier Paul.
Au cours de l’exercice, tous les savoir-faire ont été éprouvés : lutte anti-surface et anti-aérienne, évacuation de ressortissants, évacuations sanitaires, ravitaillement à la mer, manœuvres hélicoptères et amphibies. 
L’exercice a permis de valider la capacité du groupe franco-américain à mener des opérations conjointes. Le groupe amphibie est maintenant pleinement opérationnel.

CHAMMAL

SITUATION MILITAIRE DU THEATRE

La disparition de Daech en tant que proto-Etat ne signifie pas la fin de la menace terroriste. En effet, en Syrie, Daech conserve le contrôle de quelques emprises territoriales, tandis qu’en Irak, le risque de résurgence de cellules terroristes n’est pas totalement écarté.

Poursuite des combats en Syrie

En Syrie, les combats se poursuivent au nord d’Al Qaim, sur la rive orientale de l’Euphrate, où plusieurs poches daechies importantes subsistent, notamment à Abou Hamam, le long de l’Euphrate, au nord-ouest d’Abou Kamal, et à Dashisha au nord d’Abou Kamal, le long de la frontière avec l’Irak.

Dans ces zones où les combats sont encore intenses, les forces démocratiques syriennes progressent quotidiennement.

Opérations de sécurisation et de contrôle de zone en Irak

En Irak, les forces de sécurité irakiennes restent mobilisées pour contrer toute velléité terroriste de déstabilisation d’une situation encore fragile. Elles sont actuellement engagées dans plusieurs opérations de sécurisation, de fouille ou de contrôle de zone sur tout le territoire. Ces opérations se concentrent le long de la frontière irako-syrienne, dans la vallée de l’Euphrate, autour des grandes villes de l’est du pays et sur le plateau d’Hawijah.

BILAN DE LA PARTICIPATION DE LA FRANCE A LA LIBERATION DE L’IRAK

L’annonce récente de la libération de l’Irak est l’occasion de dresser un bilan de la participation française à l’opération Inhérent Resolve :
Depuis le début de l’opération Chammal, 7 593 sorties aériennes ont été effectuées. Elles ont donné lieu à 1423 frappes qui ont permis de neutraliser 2211 objectifs. En Irak spécifiquement, 1300 frappes ont été réalisées pour 1900 objectifs neutralisés ;
Depuis septembre 2016, la Task Force Wagram a mené 1592 missions de tirs d’artillerie en appui des forces armées irakiennes. Ces derniers mois, elle a accompagné les forces de sécurité irakiennes dans tous leurs derniers combats ;
Depuis avril 2015, plus de 7500 soldats irakiens ont été formés par les militaires français. Parmi eux, près de 5700 appartiennent à l’ICTS, unité d’élite qui a participé à la majeure partie des batailles pour la libération de l’Irak.

ACTIVITE DE LA FORCE

la Task Force Wagram en appui des opérations de sécurisation dans la vallée de l’Euphrate
La Task Force Wagram poursuit son appui aux opérations de sécurisation menées dans la vallée de l’Euphrate. Cette semaine, trois missions de tirs ont été réalisées au profit des forces de sécurité irakiennes (bilan du 11 au 19 décembre).

Activité aérienne

Cette semaine, l’activité aérienne s’est concentrée sur des missions de renseignement au profit des forces de sécurité irakiennes et des forces démocratiques syriennes. 
Elle a donné lieu à 32 sorties aériennes (bilan du 11 au 19 décembre) au cours desquelles une frappe a été réalisée sur le plateau d’Hawijah.

BARKHANE

ACTUALITE DU THEATRE

APPRÉCIATION DE SITUATION

Une situation sécuritaire toujours fragile dans le Centre du Mali
Dans le centre du Mali, où la Katiba Macina exerce une pression forte et continue sur la population civile, la situation sécuritaire demeure fragile. L’organisation terroriste y a mené plusieurs attaques et assassinats contre la population civile.

ACTIVITÉ DE LA FORCE

Opération dans la région de Nampala le long de la frontière mauritanienne

Une opération militaire conjointe transfrontalière (OMCT) s’est déroulée du 3 au 20 décembre de part et d’autre de la frontière malo-mauritanienne dans la région de la forêt d’Ouagadou près de Nampala. Un détachement de Barkhane (DIA-PMO 4) y était impliqué au côté des forces armées maliennes.

Cette opération de reconnaissance et de ratissage a permis de perturber les déplacements et les approvisionnements des groupes armés terroristes (GAT) présents dans la zone, et de poursuivre la neutralisation de leurs zones refuges.
Elle a également été mise à profit pour renforcer les contacts avec la population. Une action d’aide médicale à la population (AMP) a notamment été menée dans la localité de Tarsa.

Opération dans la région des trois frontières

Les groupements « Terre » de Barkhane, appuyés par les capacités chasse, renseignement et transport de la composante aérienne de Barkhane, sont impliqués dans une série d’opérations dans la région des trois frontières au sud-est d’Ansongo, zone d’action connue des groupes armés terroristes.

Menées au côté des forces armées maliennes, ces opérations successives permettent de marquer la présence de la force dans la durée et d’améliorer le contrôle de la zone.

Permettant également de recueillir de nombreux renseignements qui serviront à lutter encore plus efficacement contre les terroristes sévissant dans la région, elles sont également l’occasion de renforcer les contacts avec la population et de mener des actions à son profit, notamment au travers d’actions d’aide médicale à la population. Deux aides médicales à la population ont été menées, l’une à proximité de Sorori, l’autre dans la localité de Tin Hama.

Sorties air hebdomadaires (bilan du 11 au 19 décembre inclus)

Le bilan de l’activité aérienne de cette semaine est de 45 sorties chasse, 40 sorties RAV ISR et 62 sorties transport.
Une relève du plot chasse s’est achevée cette semaine. Elle a été marquée par l’arrivée de Mirage 2000N à N’Djamena, aéronefs qui réalisent à cette occasion leur dernier déploiement opérationnel avant un retrait de service prévu en 2018.
Total : 147 sorties (52 la semaine précédente).

Sources : État-major des armées 
Droits : Ministère de la Défense