Point de situation des opérations du 13 décembre 2017

TERRITOIRE NATIONAL - SENTINELLE

Renforcement du dispositif Sentinelle pour la sécurisation de la fête des Lumières à Lyon

Du 7 au 10 décembre, le volume de forces engagées à Lyon au sein de l’opération Sentinelle a été renforcé pour assurer, au côté des forces de sécurité intérieure, la protection de la fête des Lumières.
Cet évènement culturel a été l’occasion de mettre en œuvre les nouvelles procédures de dialogue et de planification visant à faire de Sentinelle une opération plus efficace, plus souple et plus dynamique en permettant notamment des bascules d’effort non plus a priori, mais en fonction de l’appréciation sécuritaire.
Répondant à l’effet attendu par le préfet, ce dialogue vertueux a abouti à l’engagement de l’échelon de renforcement planifié, contribuant ainsi à augmenter de 60% le dispositif déployé par rapport au dispositif dévolu en temps normal à la protection de l’agglomération lyonnaise.

L’opération Sentinelle « rénovée » comporte désormais trois niveaux :
- un socle (dispositif opérationnel pérenne) dont l’objectif est d’assurer les missions permanentes de sécurisation contre la menace terroriste des lieux les plus sensibles et vulnérables ;
- un échelon de renforcement planifié qui contribue à sécuriser des événements ponctuels ou saisonniers comme la fête des Lumières ;
- et enfin, une réserve stratégique de 3 000 hommes qui peut être engagée sur décision du Président de la République pour faire face à une crise d’ampleur exceptionnelle.

FORCES ARMEES EN GUYANE - HARPIE

Fin d’une vaste opération de lutte contre l’orpaillage illégal

Baptisée Taowa, l’opération a eu lieu en Guyane du 09 octobre au 10 décembre. 373 marsouins, légionnaires, sapeurs du Génie et aviateurs des forces armées en Guyane ont été impliqués dans cette opération d’envergure conduite à la frontière du parc amazonien de Guyane.
L’opération a permis la destruction de 114 puits et 22 galeries.
En 68 jours d’opération continue, la présence durable des forces armées dans la forêt amazonienne a également contribué à tarir les flux logistiques des trafiquants en entrainant une pénurie de carburant et l’envol des prix des matières premières nécessaires à l’orpaillage illégal.
Les forces armées en Guyane sont maintenant engagées dans une opération Titan de protection du site spatial guyanais pour le tir d’une fusée Ariane 5.
   
Enhanced Forward Presence

Fin de la mission Lynx en Estonie
La mission Lynx en Estonie s’est achevée la semaine dernière. Une cérémonie présidée par le ministre de la Défense estonien, monsieur Jütri Luik, a marqué la fin de ce déploiement débuté il y a huit mois en février dernier.
La mission bascule maintenant pour huit mois en Lituanie. C’est le 5e régiment de Dragon qui en assurera le premier mandat de quatre mois. Et, alors que le mandat en Estonie s’était effectué dans le cadre d’un bataillon franco-britannique, la mission se déroulera cette fois au sein d’un bataillon franco-allemand.

BOIS BELLEAU 100

Renforcement du contingent américain à bord du Tonnerre

Ce 11 décembre, à Djibouti, le groupe amphibie déployé dans le cadre de Bois Belleau 100 a été renforcé d’un détachement de la 15ème unité expéditionnaire de Marines ainsi que par du personnel médical américain. Au côté des différents détachements déjà présents à bord, et sous les ordres de l’état-major embarqué franco-américain, ces Marines viendront renforcer la capacité de projection de force vers la terre du groupe amphibie. Le personnel médical permettra de constituer un hôpital embarqué franco-américain. 
Placé sous contrôle opérationnel américain, le groupe amphibie est maintenant engagé dans l’exercice Alligator Dagger dont l’objectif est de valider la capacité du groupe franco-américain à mener une opération amphibie d’envergure. Cet exercice, qui se déroule au large de Djibouti, se terminera le 21 décembre.

CHAMMAL
SITUATION MILITAIRE DU THEATRE

Libération de l’Irak

Cette semaine a été marquée par l’annonce par le premier ministre irakien de la libération de l’Irak et de la fin de la guerre contre l’Etat Islamique. Cette annonce fait suite à l’achèvement de la dernière opération d’ampleur dans le désert de Jézirah et à la reprise par les forces de sécurité irakiennes du contrôle de l’ensemble de la frontière entre l’Irak et la Syrie.  La victoire militaire sur l’Etat Islamique ne signifie cependant pas la fin des opérations militaires ni strictement la fin des combats.

Des poches terroristes subsistantes en Syrie

En Syrie, le long de la frontière irako-syrienne, Daech contrôle encore quelques poches que les forces de sécurité syriennes s’attachent à réduire. Les combats y sont encore intenses, notamment dans le nord-ouest d’Abou Kamal, sur la rive orientale de l’Euphrate.

EFFORT DE LA COALITION

Poursuite du soutien aux forces locales

En Irak, l’effort de la coalition porte sur le soutien aux forces de sécurité irakiennes actuellement impliquées dans des opérations de sécurisation et de stabilisation. 
En Syrie, la coalition poursuit son soutien aux forces démocratiques syriennes engagées dans des combats contre plusieurs poches terroristes restantes situées sur la rive orientale de l’Euphrate.

Préparation de la période hivernale pour les réfugiés

Avec l’arrivée de la période hivernale, la coalition  s’attache à mettre en place les conditions permettant aux nombreux réfugiés et déplacés de passer l’hiver dans les meilleures conditions possibles. Ces opérations sont dirigées par le général Parisot, Senior National Représentative français, dont l’une des attributions est également de diriger la cellule en charge des actions civilo-militaires de l’état-major de l’opération Inherent Resolve. Dans ce cadre, trois C-17 américains ont récemment acheminé de l’aide humanitaire à Raqqa qui reste néanmoins infestée d’engins explosifs improvisés malgré les travaux de dépollution en cours.

ACTIVITE DE LA FORCE

la Task Force Wagram en appui des dernières opérations de sécurisation

La Task Force Wagram poursuit son appui aux opérations de sécurisation menées dans la vallée de l’Euphrate. Cette semaine, deux missions de tirs ont été réalisées au profit des forces de sécurité irakiennes (bilan du 6 au 10 décembre).
Depuis le début de sa mission, la TF Wagram, a réalisé 1589 missions de tirs.

Activité aérienne

Cette semaine, l’activité aérienne s’est concentrée sur des missions de renseignement au profit des forces de sécurité irakiennes et des forces démocratiques syriennes. 
Elle a donné lieu à 20 sorties aériennes (bilan du 06 au 10 décembre). Au cours de ces sorties aucune frappe n’a été réalisée.
Bilan total depuis le 19/09/14 :
7561 sorties / 1422 frappes / 2209 objectifs neutralisés.

BARKHANE

ACTUALITE DU THEATRE

APPRÉCIATION DE SITUATION

Une situation sécuritaire calme cette semaine
La situation sécuritaire a été relativement calme cette semaine dans la bande sahélo-saharienne. Dans le centre du Mali, secteur de Koro, la Katiba Macina a néanmoins mené plusieurs attaques à l’encontre de la population.

ACTIVITÉ DE LA FORCE

Opération de contrôle de zone dans la région des trois frontières

Le GTD-Blindé est actuellement engagé dans une vaste opération de contrôle de zone dans le secteur d’Ansongo. Cette mission de reconnaissance a permis d’occuper un terrain connu pour être la cible fréquente d'attaques par engins explosifs improvisés.
Au bilan, les militaires de la Force Barkhane n'ont décelé aucune présence de groupes armés terroristes. L’opération a néanmoins permis de reconnaitre de nombreux points d'intérêts et d’aller à la rencontre de la population souvent démunie face à la menace et la pression des groupes terroristes sévissant dans la zone. Une action d’aide médicale à la population a ainsi été réalisée dans la localité de Tin Hama.

Appui aérien suite à un accrochage entre les forces armées nigériennes et un groupe armé terroriste

Le 06 décembre, suite à un accrochage entre un détachement nigérien et un groupe terroriste dans la région de Bosso au Niger, Barkhane a répondu à une demande d’appui des forces armées nigériennes en déployant sur zone trois chasseurs. L’intervention a donné lieu à deux frappes et un Show of Force qui ont permis aux forces partenaires de se désengager et de mettre hors de combat une vingtaine de terroristes probablement affiliés à Boko Haram.

Sorties air hebdomadaires (bilan du 06 au 10 décembre inclus)
13 sorties chasse / 16 sorties RAV ISR / 23 sorties transport.
Total : 52 sorties (93 la semaine précédente).

Sources : État-major des armées 
Droits : Ministère de la Défense