PLAN MIXITÉ DU MINISTÈRE DES ARMÉES

Le 25 novembre 2017, le président de la République a déclaré l’égalité entre les femmes et les hommes « grande cause nationale du quinquennat ». Le ministère des Armées entend y prendre toute sa part et a déjà pris plusieurs dispositions en faveur de la mixité à travers le Plan famille, la loi de programmation militaire 2019-2025 et le dépôt d’un dossier pour l’obtention du label « Égalité ».

Aujourd’hui, si les armées françaises sont parmi les plus féminisées au monde (4e rang), l’effort doit être renforcé. La proportion de femmes semble en effet avoir atteint un plafond et leur présence reste inégalement répartie entre armées, métiers ou spécialités. Par ailleurs, leur image au sein des armées peut encore être améliorée, afin de lever les appréhensions des candidates potentielles. L’attractivité de l’institution et la fidélisation du personnel féminin restent donc un enjeu crucial pour le ministère. Des mesures doivent être prises pour donner aux femmes envie d’y aller, d’y rester et d’y évoluer.

Au terme de 8 mois de concertation avec les autorités concernées, Florence Parly a décidé des actions concrètes, ciblées et pragmatiques. Construites autour des axes « recruter, fidéliser, valoriser », les mesures du Plan tendent à développer dans toutes les armées, directions et services la mixité.

  • Recruter : il faut donner envie aux jeunes femmes de rejoindre les armées pour constituer un vivier suffisant et permettre à un plus grand nombre de femmes d’accéder aux plus hautes responsabilités ;
  • Fidéliser : il faut fidéliser les femmes miliaires pour éviter qu’elles ne quittent la filière opérationnelle ou l’institution, faute de pouvoir concilier leur activité et leur évolution professionnelles avec leur vie personnelle ;
  • Valoriser : il faut mettre en valeur l’image des femmes dans les armées, afin de lever les appréhensions des candidates potentielles et renforcer la culture de la mixité au sein du ministère.

Ces trois axes d’effort sont déclinés en 22 mesures concrètes, qui seront mises en œuvre et déclinées ensuite selon les spécificités des armées, directions et services.

Parmi elles, 6 mesures phares sont particulièrement emblématiques :

  • Diversifier les profils recrutés notamment dans les corps d’officiers ;
  • Assouplir la gestion pour l’accès aux grades et aux responsabilités notamment en comptabilisant les congés parentaux et les disponibilités prises pour élever un enfant (dans la limite de 5 ans au cours de la carrière) dans l’avancement dans le grade et dans l’ancienneté de service ;
  • Développer le mentorat pour l’ensemble des militaires afin d’aider à décrypter les codes de l’institution, puis tout au long de la carrière, pour accompagner la construction du parcours professionnel ;
  • Assouplir les conditions d’accès aux examens et concours, notamment à l’Ecole de guerre en élargissant les créneaux d’inscription et en les ouvrant aux officiers sous contrat pour les armées qui ne le permettent pas encore ;
  • Généraliser à toutes les armées, direction et services, la mise en place de « référents mixité » afin de mieux prévenir, conseiller et appuyer le commandement en matière d’équité hommes-femmes ;
  • Renforcer la féminisation du haut commandement en fixant des objectifs ambitieux et chiffrés (10% de femmes chaque année parmi les lauréats du concours de l’Ecole de guerre ; 10% de femmes parmi les officiers généraux d’ici 2022 ; doublement de la part des femmes parmi les officiers généraux d’ici 2025).

En savoir plus :

Plaquette Plan mixité du ministère des Armées (format pdf, 200.98 KB).

Dossier de presse - Plan mixité du ministère des Armées - 2019 (format pdf, 3.2 MB)

 

Sources : Ministère des Armées