L'HOMMAGE NATIONAL AU MÉDECIN PRINCIPAL MARC LAYCURAS

Florence Parly, ministre des Armées, a présidé la cérémonie d’hommage national, au capitaine Marc Laycuras. Le médecin principal été promu au grade de chevalier de la Légion d’honneur à titre posthume.

Dans un tweet, Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées, cite un extrait de l’hommage poignant au disparu. «  La France a perdu l’un des siens, victime d’un ennemi lâche et invisible. Médecin principal Marc Laycuras, votre histoire est celle du don de soi. »

Vers 15 h 30, plus d’un millier de personnes, militaires et civils, ont salué silencieusement le passage du cortège funèbre du capitaine Marc Laycuras, entre le pont Alexandre III et les Invalides, à Paris. Le général de corps d’armée Bruno Le Ray, gouverneur militaire de Paris, avait invité le plus grand nombre de militaires à manifester son respect pour ce camarade disparu.

Ce médecin militaire français a été tué mardi dernier, le 2 avril, au Mali à la suite « du déclenchement d’un engin explosif improvisé » au passage de son véhicule blindé, lors d’une opération de lutte « contre les groupes armés terroristes ».

Le capitaine Marc Laycuras, qui relevait de la 120e antenne médicale basée au Mans (Sarthe) et engagée au côté du 2ème Régiment d’infanterie de marine (2 e RIMa), était en opérations dans la région du Gourma, frontalière du Burkina Faso. Le capitaine Laycuras, âgé de 30 ans, était né à Cholet (Maine-et Loire).

L’hommage au capitaine Marc Laycuras, samedi 6 avril à l’aéroport de Niamey (Niger), avant que son corps ne soit rapatrié en France. | DR

 

Source : OUEST FRANCE