LES CORPS DES TROIS MILITAIRES TUÉS EN GUYANE RAPATRIÉS

Dans la nuit du 17 juillet, trois militaires français sont décédés accidentellement  lors d'une mission dans le cadre de l'opération Harpie de lutte contre l’orpaillage illégal en Guyane. Alors que les militaires s’apprêtaient à disposer des charges explosives pour détruire les installations souterraines des orpailleurs, huit d’entre-eux ont été victimes d’un accident au fond d’une galerie. Immédiatement évacués et pris en charge par les premiers secours, trois militaires sont décédés. Avec une mobilisation importante de secours nombreux sur place, les cinq autres ont été évacués à Cayenne où ils ont été hospitalisés. Ces militaires appartiennent au 19e Régiment du génie de Besançon et étaient déployés en mission de courte durée au sein du 9e Régiment d'infanterie de Marine de Cayenne.

 

Sergent-chef Edgar ROELLINGER

>>Télécharger la biographie du sergent-chef Edgar ROELLINGER

 

Caporal-chef Cédric GUYOT

>>Télécharger la biographie du Caporal-chef Cédric GUYOT

 

Caporal-chef Mickaël VANDEVILLE

>>Télécharger la biographie du Caporal-chef Mickaël VANDEVILLE

 

 

Droits : Armée de Terre 2019