FFDJ : VISITE D'ÉTUDE DE L'IHEDN

Après avoir assisté à une première série de conférences autour des enjeux de la région, les 170 auditeurs civils et militaires, français et étrangers, et leurs cadres ont rejoint le site de Koron pour assister à un parcours de tir interarmées. Cette manœuvre aéroterrestre a engagé un sous-groupement tactique interarmes - du 5e RIAOM, appuyé par les avions de la base aérienne et les hélicoptères du détachement de l’aviation légère de l’armée de Terre.

Après un déplacement vers le désert du Grand Bara, les auditeurs ont pu apprécier la puissance et la réactivité  des moyens aériens des FFDj au cours de présentations dynamiques : interception d’un aéronef, posé d’assaut d’un avion Transall C 160, mise en place d’une équipe de forces spéciales par corde lisse depuis un hélicoptère. À l’issue de ces présentations, un bivouac dans le désert attendait les auditeurs et les représentants de chaque unité des FFDj pour un repas en commun, favorisant ainsi les échanges et le partage d’expérience.

Le lendemain, après une cérémonie des couleurs, les convois se sont déplacés vers Arta-plage pour une dernière démonstration aéromaritime avec les commandos Marine. De retour à Djibouti, les auditeurs ont visité les emprises françaises.

Les auditeurs de l’IHEDN ont ensuite poursuivi leur cycle de conférences centrées sur les enjeux économiques, politiques et sécuritaires à Djibouti et dans la région.

« C’est extrêmement important pour les FFDJ de montrer nos missions, nos capacités interarmées et nos savoir-faire, y compris dans le domaine du soutien. Il s’agit également d’exposer le contexte de notre présence et d’expliquer les enjeux dans la corne de l’Afrique » a conclu le commandant des forces françaises.

Les 1 450 militaires des forces françaises stationnées à Djibouti (FFDj) sont implantés à Djibouti conformément au traité de coopération de défense signé en 2011 avec ce pays. La base opérationnelle avancée (BOA) qui les accueille, offre aux armées, à l’instar de la BOA de Côte d’Ivoire, des capacités diverses : véritable réservoir de forces, elle participe à la défense des intérêts français, au soutien logistique des opérations sur le continent, tout en contribuant aux actions de coopération militaire au profit notamment de plusieurs pays africains. Par ailleurs, les forces françaises stationnées à Djibouti soutiennent leurs partenaires de la communauté économique régionale de l’Afrique de l’Est en vue de consolider leurs capacités militaires, notamment dans le cadre de leur participation aux opérations de maintien de la paix.

Sources : État-major des armées 
Droits : Ministère de la Défense