FFDj : SIMULATION D'UNE EVACUATION MEDICALISEE

Cet exercice simulait le crash d’un hélicoptère Gazelle du DETALAT à proximité de Djibouti, impliquant un militaire décédé et un autre en urgence absolue. Les objectifs étaient multiples : tester la chaine d’alerte impliquant le CMCIA et le DETALAT, chronométrer les différentes étapes du déclenchement des secours, s’approprier les spécificités de chacun et entraîner l’équipe médicale à la prise en charge d’un blessé grave sur le terrain puis au sein du rôle 2 (urgences, scanner, et bloc opératoire).

Ce type d’entraînement, effectué régulièrement, permet aux FFDj d’entretenir la coordination des procédures d’urgence entre les différentes formations et de renforcer l’interopérabilité entre les différentes équipes.

Les 1 450 militaires des forces françaises stationnées à Djibouti (FFDj) sont implantés à Djibouti conformément au traité de coopération de défense signé en 2011 avec ce pays. La base opérationnelle avancée (BOA) qui les accueille, offre aux armées, à l’instar de la BOA de Côte d’Ivoire, des capacités diverses : véritable réservoir de forces, elle participe à la défense des intérêts français, au soutien logistique des opérations sur le continent, tout en contribuant aux actions de coopération militaire au profit notamment de plusieurs pays africains. Par ailleurs, les forces françaises stationnées à Djibouti soutiennent leurs partenaires de la communauté économique régionale de l’Afrique de l’Est en vue de consolider leurs capacités militaires, notamment dans le cadre de leur participation aux opérations de maintien de la paix.

 

Sources : État-major des armées 
Droits : Ministère de la Défense