CÉDRIC DE PIERREPONT ET ALAIN BERTONCELLO, CHEVALIERS DE LA LÉGION D'HONNEUR À TITRE POSTHUME

"La mission était périlleuse", "difficile", mais "nécessaire", a déclaré Emmanuel Macron, mardi 14 mai, aux Invalides, lors de l'hommage aux deux militaires tués au Burkina Faso pour libérer les otages français. Le président de la République a salué deux hommes "morts en héros pour la France". "Ce n'est pas un sacrifice, c'est le sens même de l'engagement, la part tragique de la mission, et vous le saviez et avec vous, je le savais", a-t-il ajouté. Suivez le déroulement de cette cérémonie sur franceinfo.

 Une traversée du pont Alexandre III. Les cercueils de Cédric de Pierrepont, 33 ans, et Alain Bertoncello, 28 ans, recouverts du drapeau tricolore, ont d'abord traversé la Seine sur le pont Alexandre III à 10 heures, où "tous ceux qui veulent saluer une dernière fois les militaires pourront venir se recueillir", avait indiqué lundi le ministère des Armées.

 Une allocution d'Emmanuel Macron. Les cercueils et les portraits des deux militaires ont ensuite été disposés côte à côte dans la cour d'honneur des Invalides, où Emmanuel Macron a fait une allocution, suivie d'une minute de silence, de la sonnerie aux morts et de la Marseillaise. Les deux soldats ont ensuite reçu le titre de Chevaliers de la Légion d'honneur. Leurs cercueils ont enfin été portés par leurs camarades des forces spéciales, clôturant une cérémonie d'une heure. 

Des obsèques privées. Les obsèques d'Alain Bertoncello auront lieu samedi chez lui en Haute-Savoie, "dans l'intimité familiale". Ceux qui le souhaitent pourront se recueillir devant sa dépouille, à la maison funéraire de la ville d'Annecy. Les obsèques de Cédric de Pierrepont auront lieu mercredi après-midi en l'église de Larmor-Plage (Morbihan).

 

SOURCE : FRANCE INFO