Barkhane : arrivée d’un détachement britannique à Gao

Alors que les cent ans de partenariat et d’engagement de la Royal Air Force aux côtés des forces aériennes françaises ont été célébrés la semaine dernière aux Invalides, un détachement britannique a atterri à Gao le 13 juin. Ce premier détachement logistique va permettre d’achever l’installation de la plateforme aéroportuaire sur la plateforme opérationnelle désert de Gao, avant l’arrivée desCH 47 Chinook au mois de juillet.

Un premier détachement composé de soldat de la logistique et d’une partie des équipages des aéronefs est ainsi arrivé à Niamey le 10 juin dernier avant d’être transféré à Gao trois jours plus tard. Venus en avance de phase, ces militaires ont pour mission de finaliser l’installation logistique de la zone aéroportuaire construite à leur intention, et de mettre en place les tentes Bachmann, futurs abris des CH 47Chinook.

À bord du C17 qui les transportait se trouvait également du fret logistique et des engins du génie. Pris en compte par le groupement tactique logistique de Barkhane, ce fret a été acheminé en convoi routier de Niamey à Gao. Début juin, du fret britannique avait déjà été acheminé sur le théâtre par les britanniques et transféré par la force Barkhane à Gao.

Sur Gao, le détachement britannique a été accueilli par le groupement aérocombat avant d’être installé sur leurs futures installations. Le 14 juin, le général de brigade aérienne Lherbette, général adjoint de l’opération, s’est rendu sur la plateforme pour aller à la rencontre du détachement pour leur souhaiter la bienvenue.

Ce détachement, qui sera pleinement opérationnel cet été, permettra à la force Barkhane de disposer d’un moyen complémentaire dans la conduite de ses opérations. Le bénéfice de 3CH 47 Chinook est en effet considérable pour la force. Un seul CH47 Chinook peut acheminer jusqu’à 4 tonnes de fret ou jusqu’à 40 soldats depuis Gao sur des sites isolés. Cet apport est donc un soutien précieux qui devrait permettre aux hélicoptères de combat du groupement tactique aérocombat de se recentrer sur leur mission principale : le soutien et l’appui des combattants au sol.

Conduite par les armées françaises, en partenariat avec les pays du G5 Sahel, l’opération Barkhane a été lancée le 1er août 2014. Elle repose sur une approche stratégique fondée sur une logique de partenariat avec les principaux pays de la bande sahélo-saharienne (BSS) : Mauritanie, Mali, Niger, Tchad et Burkina-Faso. Elle regroupe environ 4 500 militaires dont la mission consiste à lutter contre les groupes armés terroristes et à soutenir les forces armées des pays partenaires afin qu’elles puissent prendre en compte cette menace notamment dans le cadre de la force conjointe du G5 Sahel en cours d’opérationnalisation.

Sources : État-major des armées 
Droits : Ministère de la Défense